Nous savons tous sur les pénis

    Comment prévenir les troubles de l’érection ?

    La diminution de la puissance sexuelle est un grand problème pour chaque homme. Il touche sa masculinité, provoque la peur d’avoir des rapports sexuels et enlève la confiance en soi. Quels sont les causes de l’incapacité sexuelle et de la dysfonction érectile ? Découvrez les causes les plus fréquents et prenez soin de votre vie sexuelle dès aujourd’hui.

    La performance sexuelle diminue surtout après l’âge de 40 ans. De plus en plus, ce problème touche des jeunes hommes. On estime que 100 millions d’hommes sont aujourd’hui atteints de faible puissance sexuelle dans le monde entier.



    SOURCES PHYSIQUES DE L’IMPUISSANCE



    Les troubles de l’érection peuvent être dues aussi bien aux problèmes physiques (physiologiques) que psychiques. Quelle que soit la source de ces troubles, il est nécessaire de consulter un médecin le plus tôt possible afin de retrouver rapidement votre performance sexuelle. Pour atteindre et ensuite maintenir l’érection, la circulation efficace du sang vers le pénis est indispensable. Par conséquent, les principaux ennemis de la capacité sexuelle sont :

    * athérosclérose
    * diabète
    * maladies cardiovasculaires
    * hypertension.


    Pour prévenir ces maladies, il est important de modifier vos habitudes alimentaires. La consommation des aliments très gras peut provoquer des troubles du cœur et du système circulatoire. Si vous voulez profiter pleinement de votre vie sexuelle, évitez la consommation de fast-food et des calories vides.

    La régulation du système endocrinien joue également un rôle important pour atteindre l’érection complète. Chez les hommes, la testostérone est une hormone responsable de la capacité sexuelle. Elle réduit la libido et diminue la sensation d’excitation sexuelle.



    CAUSES PSYCHOLOGIQUES

    La santé morale joue un rôle important dans la dysfonction érectile. Une simple fatigue ou des problèmes relationnels du couple peuvent avoir un impact considérable sur l’érection. Ce type de problèmes ne durent pas longtemps et disparaissent dès que la situation revient à la normale. Le pire, lorsque l’homme souffre de dépression et d’anxiété chronique. Les problèmes de l’érection surviennent souvent suite à l’initiation sexuelle échouée. Le sentiment de peur de ne pas arriver à satisfaire sa partenaire et de ne pas assumer le rôle d’amant a un effet négatif sur la capacité sexuelle. Ce type de problèmes psychologiques doit être résolu par une thérapie adaptée souvent avec la participation de votre partenaire.

    ERREURS A NE PAS COMMETRE

    En plus de maladies physiques et maladies psychiques, il existe aussi d’autres facteurs qui peuvent dégrader considérablement et de façon irréversible votre capacité sexuelle (la dépendance de l’alcool, de drogues, cigarettes, médicaments ou stéroïdes). Les changements produits dans l’organisme dus à une de ces addictions peuvent conduire à l’impuissance sexuelle irréversible. Plus rapidement vous vous libérez de ce type de stimulants nocifs, plus rapidement vous retrouverez une activité sexuelle satisfaisante.


    La taille n’a aucune importance. Est-ce vrai ?

    Il semble que les polémiques autour de la taille du sexe masculin et de son impact sur la vie sexuelle ne s’arrêtent jamais. Les hommes préfèrent penser que la taille n’a aucune importance tandis que les femmes ont peur d’avouer qu’elles rêvent d’un homme avec un grand pénis. Nous ne sommes pas honnête avec nous-même. Ou peut-être la taille du pénis n’a pas vraiment d’incidence sur la qualité de nos rapports sexuels ? Découvrez maintenant toutes les vérités et mythes sur la taille du pénis.



    1. Plus le pénis est grand, plus la femme est satisfaite

    Les avis sur ce sujet seront toujours divisés. Pourtant, les scientifiques affirment que ce n’est pas la longueur du pénis qui est le plus important pour les femmes mais plutôt son diamètre. Les chercheurs soulignent aussi que les 3-5 premiers centimètres dans le vagin sont une zone la plus sensible. La taille du pénis a un impact considérable sur la qualité de la vie sexuelle mais en corrélation significative avec la santé mentale. Le grand pénis est associé souvent à une grande puissance sexuelle, à la masculinité et donc aux possibilités sexuelles beaucoup plus importantes. L’homme devient plus confiant et persuadé que sa femme a choisi un bon amant. Avec un tel état d’esprit, il est plus facile de mener une vie sexuelle satisfaisante.

    2. Longueur moyenne du pénis est entre 8-9 cm au repos et entre 16-18 cm en érection

    Premièrement, la longueur moyenne du pénis est donnée à titre indicatif et cela ne signifie pas que le pénis de chaque homme doit correspondre exactement à cette valeur indiquée. Deuxièmement, il n’y a pas la moyenne mondiale. Chaque nation ne diffère à cet égard les unes des autres. Les asiatiques sont reconnus pour leurs petits pénis, par contre les africains sont réputés pour avoir un pénis de grande taille. Les hommes européens se placent dans ce classement entre les deux nations. La longueur moyenne peut être une source de complexes chez les hommes dont le pénis est plus court que la moyenne. Cela ne devrait pas poser de problème. Il faut savoir que la longueur au repos n’a aucun rapport avec la longueur en érection. Le pénis de certains hommes peut mesurer 5 cm au repos, et pendant l’érection il peut atteindre entre 15 et 16 cm. Il y a aussi des hommes dont le pénis peut atteindre 13 cm au repos et grossir pendant l’érection sans changer sa longueur !

    3. La longueur du pénis chez un homme adulte change avec l’âge

    C’est vrai. Après l’âge de 50 ans, le pénis peut légèrement rétrécir et devenir plus court. Ce ne sont pas de différences extrêmement importantes mais en générale ils varient de 1 cm. Les tissus, les muscles et la peau sont mois souples comme avant. Pendant la puberté, le pénis augmente son volume et cesse de croitre environ à l’âge de 18 ans. Chez les hommes adultes, la taille du pénis peut changer uniquement suite à l’action des facteurs externes. Le pénis rétrécit sous l’effet du froid et du stress. Chez l’homme en bonne santé, cela peut être temporaire et n’a aucun impact sur le pénis.

    4. Le pénis n’est pas compatible avec le sexe féminin de votre partenaire

    Même si le vagin est extensible et souple, lorsque le pénis est trop court, il peut «se perdre » dans le sexe féminin ou lorsqu’il est trop long il peut faire mal en touchant les parois du col de l’utérus. L’incompatibilité sexuelle arrive mais très rarement et en général elle est due à des pathologies liées à la structure des organes sexuels. Cependant, cela arrive. Le pénis long et gros ne garantit pas toujours la vie sexuelle épanouie. Lorsqu’une femme n’est pas trop grande, certaines positions sexuelles peuvent lui faire mal. L’incompatibilité sexuelle est un exemple idéal qui démontre que la taille du pénis EST importante. Cependant, la technique est beaucoup plus importante que la taille du pénis pour atteindre la satisfaction sexuelle.

    4 méthodes pour agrandir le pénis

    La taille du pénis est une source de complexe chez de nombreux hommes. Peu importe de quelle taille est votre pénis, certainement, vous avez dit au moins une fois dans votre vie qu’il pourrait être un peu plus grand. Rien surprenant, le pénis est un symbole de la force et de la masculinité. Plus il est grand, plus son propriétaire est fier. Il existe plusieurs méthodes pour allonger et augmenter le diamètre du pénis. Découvrez tout ce que vous devrez savoir sur ce sujet.


    1. Allongement chirurgical

    C’est une des méthodes les plus populaires mais aussi très risquée. L’allongement chirurgical du pénis consiste surtout à utiliser ses parties « cachées » sous la peau. Il est également possible de découper les ligaments reliant le pénis avec l’os pubien ou d’injecter des implants. Toutes les méthodes ont pour but d’augmenter visuellement la taille du pénis mais elles peuvent aussi engendrer des difficultés ultérieures avec l’érection. En outre, l’intervention chirurgicale est très couteuse et nécessite un long période de récupération avec interdiction des rapports sexuels afin que les organes guérissent correctement.

    2. Poids et pompes à pénis

    Les deux méthodes avec l’utilisation des appareils à vide et des poids sont très populaires grâce en particulier à leur accessibilité et à la possibilité d’effectuer cette « thérapie » par soi-même. La méthode avec l’utilisation des poids consiste à positionner des poids sur le pénis dont le rôle est d’allonger et d’étirer progressivement le pénis. Par contre, le but de pompes à vide est de créer un vide autour du pénis qui va aspirer le sang au niveau du pénis. Malheureusement, ce type de thérapies ne donnent pas de résultats spectaculaires et peuvent endommager les tissus du pénis, provoquer ultérieurement des inflammations ou une dysfonction érectile.

    3. Hormones et stérides

    C’est une méthode la plus dangereuse de toutes les méthodes d’agrandissement du pénis. Les substances dont le rôle est d’agrandir le pénis, contiennent souvent du plomb, des pesticides ou des bactéries E.Coli. En outre, dans le cas des produits à base des hormones, il est fortement conseillé de consulter un médecin spécialiste avant tout utilisation. Le traitement avec des stéroïdes ou des hormones peut provoquer des troubles cardio-vasculaires, une crise cardiaque ou même la mort. De plus, il n’existe aucune étude réelle sur l’efficacité de cette méthode extrêmement risquée !

    4. Comprimés et pilules

    C’est une méthode pas chère, sûre et facilement disponible qui devient depuis quelques temps très populaire en France. Les comprimés pour l’agrandissement du pénis contiennent un mélange d’herbes naturels, des plantes et des épices qui améliorent la circulation sanguine vers toutes les parties intérieures du corps. Des études récentes confirment également que l’effet d’agrandissement du pénis est durable et se maintient aussi après l’arrêt du traitement. Les comprimés les plus efficaces permettent d’allonger le pénis de 6 à 7 cm sans aucune intervention chirurgicale et sans nécessité de s’abstenir de rapports sexuels.